L’expansion des services pharmaceutiques augmente à la fois les soins de santé et les bénéfices



Contrairement à de nombreuses autres professions de santé, les pharmaciens ont des objectifs à la fois professionnels et commerciaux. La majorité des pharmacies canadiennes sont situées dans des communautés plutôt que dans des hôpitaux, et vendent des produits au détail, comme des cosmétiques et des aliments, en plus de remplir des prescriptions.

Malgré leur double responsabilité professionnelle et commerciale, des études indiquent que les directeurs de pharmacie font preuve de professionnalisme et que le cadre de la vente au détail ne compromet pas leur capacité à servir leurs patients.

Modifications de la réglementation

Les récents changements réglementaires ont permis aux pharmaciens du Canada d’étendre leurs services professionnels et de jouer un rôle plus actif en tant que prestataires de soins de santé. Selon la province ou le territoire du Canada, les pharmaciens peuvent adapter les prescriptions, fournir des vaccins contre la grippe, et demander et interpréter des résultats de laboratoire.

La décision d’une pharmacie d’offrir des services élargis dépend de l’endroit où elle est située, de sa stratégie organisationnelle et de ses capacités. Malgré les différents degrés de législation, 81 % des pharmacies canadiennes ont développé leur gamme de services.

Résultats du développement de la gamme de services offerts

En analysant les données de 259 pharmacies de détail de l’Ouest canadien, il a été constaté que les pharmacies entrepreneuriales étaient les plus susceptibles de participer au développement de la gamme de services proposés. Les pharmacies entrepreneuriales sont celles qui se décrivent comme étant activement innovantes, prêtes à prendre certains risques commerciaux et à prendre des décisions commerciales proactives.

La mise en œuvre de nouveaux services a permis de constater que les résultats pour la santé des patients étaient favorables: meilleure qualité des soins, la connaissance des prescriptions par les patients et la réduction des erreurs de prescription, selon les propriétaires ou les gérants des pharmacies. 

Outre les résultats positifs sur la santé des patients, les pharmacies ont enregistré de meilleurs niveaux de revenus, des marges et des bénéfices plus élevés que l’année précédente.